jan 212015
 

fruit-71776_1280Bien qu’aujourd’hui, nous ayons davantage de nourriture – notamment fruits et légumes, mais également la viande – à notre disposition aussi bien en quantité qu’en variété, une dizaine d’études montre qu’il en va tout autrement en ce qui concerne les nutriments présents dans ces aliments. D’après ces études, les aliments contiennent entre 2 et 100 fois moins de vitamines et minéraux que leurs homologues des années 1950. En cause : agriculture intensive, usage massif d’engrais et pesticides, récolte avant maturité, …
Mais est-il vraiment surprenant que vouloir produire toujours plus et plus vite puisse avoir des conséquences sur la qualité?

Pour en savoir plus : Pourquoi une pomme des années 1950 équivaut à 100 pommes d’aujourd’hui (Terraeco.net)

 Posted by at 14 h 37 min
jan 122015
 

vacheSi vous cherchez des arguments pour alimenter votre réflexion ou vos discussions au sujet des différences entre le végétarisme et le végétalisme sur le plan de l’éthique, l’article de Frédéric Côté-Boudreau : « Il n’y a pas d’arguments moraux en faveur du végétarisme » devrait vous intéresser.

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas là d’un article carniste tentant de prouver que le végétarisme est moralement sans fondement, mais plutôt d’un article anti-spéciste démontrant que la consommation de lait et d’œufs est source de bien des morts et bien des souffrances, auxquels il faut également réfléchir.

Si ces questions vous intéresse n’hésitez pas à vous balader sur le blog de Frédéric Côté-Boudreau qui compte beaucoup d’autres excellents articles.

 Posted by at 23 h 50 min
jan 032015
 

consumer-society-386661_640Ce sera l’un des sujets de l’émission « Envoyé spécial » jeudi 8 janvier 2015 en première partie de soirée sur France 2. Un journaliste va y tester le veganisme pendant 45 jours et découvrir combien les produits issus des animaux sont omniprésents dans notre environnement et même là où on ne s’y attendrait pas.

 Posted by at 19 h 08 min
jan 012015
 

[CC by-nc-nd - Wilkin Axel]

[CC by-nc-nd – Wilkin Axel]


La ministre de l’Écologie soutient la présence des chasseurs dans les écoles

Après sa décision d’autoriser l’abattage de loups, Ségolène Royal a une fois de plus pris position en faveur des chasseurs. Que ce soit en soutenant leurs présences dans les écoles au nom de « l’éducation à la nature » ou sur leur rôle « essentiel » dans le maintien de la biodiversité.

Ségolène Royal a souligné le rôle essentiel des chasseurs dans le maintien de la biodiversité. La FNC a rappelé avec insistance que tous les amendements anti-chasse qui ont été votés par la Commission du Développement durable doivent faire l’objet d’une opposition de la part du gouvernement lors des débats.

La Fédération National des Chasseurs a profité de cette rencontre avec la ministre pour aborder un certains nombres d’autres sujets. Comme leur opposition au sujet de l’interdiction éventuelle des munitions au plomb, qui sont pourtant très polluantes.
Ou encore :

La FNC a demandé à la ministre la mise en place d’un groupe de travail sur la simplification, afin que les chasseurs, les associations et les fédérations soient aussi les premières bénéficiaires de nouvelles mesures pour simplifier la pratique de la chasse afin de développer ce loisir.

Source : www.politique-animaux.fr

%d blogueurs aiment cette page :