juin 192012
 


Si, comme moi, vous faites la vaisselle à la main avec une éponge, vous êtes sûrement confronté au problème qui fait qu’au bout d’un moment, elle devient inutilisable. Elle part en morceaux et se décompose, ce qui n’est pas très ragoûtant, il faut bien le dire.

J’ai cherché des solutions dans plusieurs livres et sites internet. Dans le « Petit dictionnaire des trucs » de Paule Vani, que ma mère avait acheté au début des années 80, il est écrit qu’il faut utiliser de l’eau de cuisson de l’oseille pour laver l’éponge (pour les éponges naturelles) et lui faire faire de temps en temps un passage dans de l’eau salée lui fait du bien. L’eau de cuisson de l’oseille, c’est peut-être très efficace (je n’ai pas eu l’occasion d’essayer), mais je n’en fait pas souvent, alors ce n’est pas très pratique pour un entretien régulier.
Pour les éponges synthétiques, un bain avec de l’eau et du bicarbonate fait l’affaire d’après ce livre.

En faisant un mix des deux techniques, j’ai fini par trouver un moyen simple, efficace et peu onéreux pour remédier à ce problème d’éponge qui s’altère, sans utiliser de produits toxiques.

De l’eau bouillante, du sel et du bicarbonate de soude suffisent.

Voilà la recette que j’utilise :
Dans une assiette creuse ou quelque chose d’équivalent (où votre éponge rentrera en entier sans dépasser du bord), mettez une cuillère à soupe de gros sel et une petite cuillère à café de bicarbonate de soude, ajoutez y de l’eau bouillante avant d’y plonger votre éponge. Faite bien pénétrer l’eau salée et laisser reposer jusqu’à la prochaine utilisation de l’éponge.

Pour un entretien régulier, un bain tous les 10 jours c’est suffisant.

Si vous avez, vous aussi, des trucs qui vous facilite la vie ou vous font faire des économies, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :