sept 102014
 

HummousC’est quoi la différence entre végétarien, végétalien, végane (ou « vegan » si on garde l’orthographe anglophone) et flexitarien ?

Les définitions

Elles sont assez simples dans l’ensemble.

Les végétariens (parfois noté « vgr » en abrégé sur internet) ne consomment pas de chair animale, qu’elle provienne d’espèces terrestres ou aquatiques.

Les végétaliens (parfois noté « vgl » en abrégé sur internet) retirent de leur alimentation, en plus de la chair, tous les produits issus des animaux, donc lait, œuf, miel.

Les véganes (ou vegans) ne se limitent pas à la sphère alimentaire et retire de leur vie tous les produits issus des animaux pour quelques usages que ce soit, c’est-à-dire la fourrure, le cuir, la laine, … et les produits testés sur les animaux.

Les flexitariens, il s’agit du terme le plus récent des quatre, mais aussi le plus complexe à définir, car il doit y avoir à peu près autant de flexitarisme que de flexitariens. Un flexitarien peut être la plupart du temps végétarien ou végétalien, mais faire des exceptions en fonction de certains critères qu’il jugent acceptable.

Dans la pratiques, les choses sont un peu plus complexes, car chaque personne est différente et fait ses choix en fonction de critères qui lui sont propres (moral, écologique, raison de santé, humanitaire), ainsi que sur la base de ses connaissances, plus ou moins complète, de chaque domaine concerné.

Quelques exemples

Quelqu’un peut être végétarien parce qu’il trouve immoral de tuer un être vivant pour s’en nourrir, alors qu’il n’y a pas de raison vitale d’en consommer. Ce qui à première vue ne concerne pas la production de lait et d’œufs. Même si cela provoque indirectement la mort de milliards d’animaux (les poussins mâles sont tués à la naissance car ils ne pondent pas et les veaux, qui sont des produits secondaires de la production de lait, qui sont tués jeunes, car devenu inutiles une fois nés)

Quelqu’un peut être flexitarien en consommant peu de produits issus des animaux et uniquement s’il sont issus de filière non industrielle et qui respecte un certain nombre de critères garantissant un certain confort de vie pour les animaux.

Certaines personnes ne consomment des produits issus des animaux que s’ils ont déjà été préparés à leur intention (par erreur) et/ou qu’ils finiront à la poubelle. En d’autres termes, elles consomment ces produits uniquement pour éviter du gaspillage. Dans ce cas comment les qualifier ? Flexitariennes, parce que pas totalement végétaliennes dans leur alimentation, même si elles n’achètent plus de produits issus des animaux ? végétaliennes parce qu’elles n’achètent plus de produits issus des animaux, même si elles en consomment encore à de rares occasions et selon des critères précis ?

Conclusion

Bref, le sujet est plus complexe que ne le laisse entrevoir ces quelques termes. A chacun de réfléchir à la question, de s’en faire sa propre opinion et de vivre en fonction de ce qui lui semble le plus juste sans devoir se conformer à une définition stricte.

Quelques éléments de réflexion pour aller plus loin

No Steack
Aymeric Caron
Faut-il manger les animaux
Jonathan Safran Foer
Lait, mensonges et propagande
Thierry Souccar

  8 Responses to “Végétarisme, végétalisme et véganisme et flexitarisme : définitions”

  1. « il doit y avoir à peu près autant de flexitarisme que de flexitariens »

    Il doit surtout y avoir autant de flexitarisme qu’il y a de carniste.

    • Tout dépend de la définition que l’on donne au terme « carniste ». Si tous ceux qui consomment de la viande, même très occasionnellement et/ou dans des conditions précises (comme éviter du gaspillage) peuvent être considéré comme carniste. Alors le terme « flexitarisme » devient superflu, puisque il ne resterait plus que le végétarisme, le végétalisme et le carnisme.
      Selon moi, les deux termes « flexitarisme » et « carnisme » différent fondamentalement par la démarche intellectuelle qui en est à l’origine. « Le carniste » se revendique mangeur de viande, pour lui manger de la viande pour l’être humain est normale (voir indispensable) et il n’y a aucune raison, selon lui, de remettre cette pratique en cause. Pour « le flexitarien », manger de la viande n’est pas indispensable et il s’en passe souvent, que se soit pour raison morale, écologique ou de santé.
      Il est vrai que le terme « flexitarisme » mériterait d’être défini de manière plus stricte (tout comme le terme de « carnisme » d’ailleurs) et je ne serai pas surprise que de nouveaux termes apparaissent ces prochaines années pour qualifier différentes formes de flexitarisme.

  2. On dit « vegan », l’orthographe utilisée par l’article est celle qu’une association a créée, elle milite pour son adoption mais ça ne reflète pas la réalité, c’est comme si on modifiait l’orthographe de « punk », ça ne se francise pas, c’est déjà français et depuis longtemps (avant l’avènement d’internet on utilisait simplement « végétalien » pour désigner ce mode de vie), en français on dit bien végétalien mais juste « vegan ».

    • Si j’ai écrit « végane » et non « vegan », ce n’est pas par militantisme pour une francisation systématique des mots anglais. Par exemple, j’ai toujours trouvé ridicule de remplacer « bug » par « bogue ». Mais dans le cas de « vegan » de le voir écrit avec ou non un accent et un « e » à la fin, ne me dérange ni dans un cas, ni dans l’autre.

      • le mot vegan etant désormais dans le dictionnaire ou il est ecrit végane il vaut mieux l’ecrire à la française déjà que plus de la moitié des gens ne sait pas ce qu’est un végane, mais c’est vrai j’ai une tendance a l’ecrire à l’anglaise
        concernant les végétariens je ne suis pas vraiment d’accord
        les végétariens pour les animaux en principe ne vont pas au cirque ne ^portent pas de fourrure ou cuir etc
        mais c’est vrai que c’est un peu comme les flexitariens il ya autant de VGR que d’individus
        je suis devenue VGR en 1968 et je ne consommais rien de ce que refuse les veganes, cosmetiques testés ,allopathie ,cirque cuir laine etc juste je consommais 1peu d’œufs de poules de ferme ,un peu de miel ,et hélàs des laitages
        on ne trouvait pas ce qu’on trouve de nos jours et l’exploitation animale n’avait pas encore atteint les sommets de nos jours
        des que des produits au soja ou autres à prix abordables sont apparus sur le marché j’ai sauté dessus et ça m’a enlevé un grand poids
        par contre une chose que je ne comprends pas se sont les veganes qui s’attardent a manger de la pseudo viande ,comme si ils ne pouvaient pas se passer du gout c’est la viande ce dont j’ai pu me passer le plus facilement alors que j’etais carniste mais que j’adorais les animaux
        et la nourriture qu’on fait soit même est tellement savoureuse !!!!

  3. Il ne faut pas oblier que (en simplifiant) le singe ne serait pas devenu un homme sans le fait de manger de la chair cuite

    • Bonjour,
      j’aimerais bien savoir d’où vous tenez cette affirmation? Je pourrais vous donnez d’autres affirmations du même genre, comme c’est grâce à la cuisson des céréales et des légumineuses que l’espèce humaine a pu se développer ou grâce à la bipédie ou au langage articulé, mais sans source fiable comment savoir laquelle (ou lesquelles) de ces affirmations est la (sont les) plus crédible.
      Et en quoi cela remet-il en cause les arguments en faveur du végétarisme ou du végétalisme? On ne vit plus aujourd’hui comme il y a 15.000, 50.000 ou encore 100.000 ans. Et qui oserait affirmer que l’espèce humaine « régresserait » si on arrêtait de manger de la viande?

  4. oui l’humanité en cessant de manger des animaux s’eleveraient et les grandes spiritualités ont toujours rejetté les produit animaux hormis le lait et le miel et ou le veau buvait la moitié (encore de nos jours en Inde chez les vrais Hindous et Jaïns )
    l’homme carnivore est plus attiré vers le bas alors que le Vg s’élève en général vers le haut ,mais c’est vrai qu’a notre époque toutes ces bonnes traditions se perdent
    concernant les singes les seuls carnivores sont les chimpanzés qui sont aussi les plus agressifs et les plus proches de nous
    une leçon a tirer ???

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :